Avantages du toit solaire intégré

Les avantages du solaire intégré en toiture

Le solaire intégré en toiture remplace les tuiles ou les ardoises du toit de sorte que les panneaux sont posés plus bas que la surface de la toiture pour donner davantage l’impression d’une amélioration voulue de la maison et moins celle d’une pose après coup de systèmes superposés à la toiture.

Les avantages esthétiques de l’intégration en toiture sont évidents, mais il y a d’autres avantages à choisir le solaire intégré.

Entretien

Les panneaux solaires sont prévus pour durer trente ans ou plus. Il est très probable que le revêtement de toit nécessite alors un entretien ou un remplacement. Dans un système en surimposition de toiture, il y a des tuiles ou des ardoises sous les panneaux, de sorte que l’installation solaire doit être mise hors service et retirée avant de pouvoir remplacer une seule tuile. Un simple travail pouvant être effectué à partir d’une échelle de toit par un couvreur est devenu une tâche importante qui exige un échafaudage et l’intervention d’un électricien ou d’un installateur de panneaux solaires. Avec le solaire intégré en toiture, il n’y a pas de tuiles sous les panneaux, ainsi toutes les réparations de toiture peuvent être effectuées tout en laissant le système d’énergie solaire en place.

Installation

Pour les nouveaux toits ou les extensions aux bâtiments existants, les nouvelles réglementations exigent que toutes les tuiles soient fixées avec des clous ou des agrafes. Cela rend la tâche de montage d’un système solaire monté sur bâti au-dessus du toit très difficile par la suite. Il peut être nécessaire de casser les tuiles pour accéder à la structure de la toiture en-dessous et poser les supports de fixation. Le remplacement des tuiles retirées selon les spécifications de fixation de la toiture peut nécessiter la pose d’un adhésif entre les tuiles remplacées et les tuiles qui les entourent.

En revanche, les panneaux solaires intégrés à la toiture peuvent être installés facilement sur une nouvelle toiture. Les spécialistes du solaire peuvent fixer les panneaux et les solins avant que les couvreurs ne fixent la couverture de toiture autour des panneaux.

Lors de l’installation sur une toiture existante, on considère souvent que le solaire intégré exige plus de travail que les systèmes montés sur bâti au-dessus du toit. Cependant, l‘étanchéification autour des nombreux points de fixation peut prendre beaucoup de temps. Le retrait d’un ensemble de tuiles ou d’ardoises ne prend pas davantage de temps et fournit des tuiles de rechange, parfaites pour toute réparation future de la toiture.

Nids d’oiseaux

Les panneaux solaires montés sur bâti au-dessus du toit offrent en-dessous, un abri sûr, où les oiseaux peuvent se protéger ou nicher. Cela peut sembler être une bonne chose au premier abord, mais les propriétaires dont les installations solaires ont ainsi été colonisées, ont rapporté un certain nombre d’inconvénients, dont le bruit et la salissure des panneaux, ainsi que celle des murs et des passages situés sous les nids. Une petite industrie a vu le jour avec des installations solaires au-dessus du toit, surmontées de pointes et des mailles autour de l'extérieur supposées repousser les oiseaux mais réduisant davantage leur attrait esthétique. De plus, les nids situés sous les panneaux réduiront la libre circulation de l’air de refroidissement derrière les panneaux solaires, ce qui augmentera la température de fonctionnement et réduira le rendement énergétique (voir point suivant).

Surchauffe

Une raison communément avancée pour le choix d’une installation PV solaire montée sur bâti au-dessus du toit, plutôt que d’une PV solaire intégrée à la toiture, est que les systèmes superposés fonctionneront à une température plus basse en raison d’une meilleure ventilation (voir cependant la section ci-dessus). Puisque la production d’énergie solaire PV chute au fur et à mesure que la température du panneau augmente, il est souvent avancé que le solaire intégré à la toiture aura un rendement énergétique inférieur. Viridian Solar et des chercheurs de l’Université de Cambridge ont étudié cet effet (en anglais).La recherche publiée a révélé que la réduction du rendement énergétique était très faible, de l’ordre de seulement 3%.